Regards croisés sur ...

Date de publication
Sat, 04/25/2020 - 07:00
Catégorie

En cette Journée mondiale de lutte contre le paludisme, il est crucial que nous donnions aux agents de santé les moyens de poursuivre en toute sécurité leurs efforts dans le cadre des programmes de lutte contre le paludisme. En cette période de crise sanitaire mondiale, due à la pandémie de coronavirus, nous devons de toute urgence renforcer les systèmes de santé dans le monde, et en particulier dans les pays les plus vulnérables, afin d’empêcher que la COVID-19 fasse des ravages dans les communautés et fasse dérailler les programmes vitaux de lutte contre le paludisme.

Les collaboratrices et collaborateurs du pôle Grandes pandémies d'Expertise France reviennent aujourd’hui sur les progrès et les grands enjeux de la lutte contre le paludisme.

 

Zone centrale

L’épidémie de Covid-19 ne doit pas freiner la lutte contre le paludisme

L’épidémie de Covid-19 ne doit pas freiner la lutte contre le paludisme
Responsive (recommandé)

Il faut veiller à ce que l’épidémie de Covid-19 ne donne pas un coup d’arrêt à la lutte contre le paludisme, au risque d’exposer les populations vulnérables et d’accroitre la mortalité. C’est la conviction qu’exprime Véronica Noseda, chargée de projets Recherche opérationnelle de l’Initiative 5%, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme.

 

Zone centrale

Il ne faut pas relâcher la vigilance collective

Il ne faut pas relâcher la vigilance collective
Responsive (recommandé)

Pour ID4D, le blog animé par l’Agence Française de Développement, Eric Fleutelot, Directeur technique de l’Initiative 5% tirait en 2019 les leçons des succès de la lutte contre le paludisme dans le Grand Mékong.

 

Zone centrale

La lutte contre le paludisme, état des lieux et principaux enjeux

La lutte contre le paludisme, état des lieux et principaux enjeux
Responsive (recommandé)

Pour Expertise France, en amont de la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, Adeline Lautissier, chargé de projet à l’Initiative 5% revenait en avril 2019 sur l’action de l’Initiative 5% en lien avec les programmes de lutte contre le paludisme.

 

Zone centrale

Lutte contre le paludisme : focus sur le projet REACT

Au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, le projet REACT teste l’impact de quatre nouveaux outils complémentaires des moustiquaires imprégnées sur la transmission du paludisme. Cette étude menée par l'Institut de recherche pour le développement (IRD) en partenariat avec l’institut Pierre Richet de Bouaké et l’IRSS à Bobo- Dioulasso, est financé par Expertise France via l'Initiative 5% d’avril 2016 à mars 2019.

 

Zone centrale

Une approche régionale : l'initiative RAI

En 2013, les programmes nationaux de lutte contre le paludisme des cinq pays de la sous-région du Grand Mékong se sont lancés, avec l’appui du Fonds mondial et de l’Initiative 5%, dans un ambitieux programme régional. Mené en partenariat avec des acteurs déjà impliqués dans la lutte : cette stratégie mutualisée d’élimination du paludisme s’est imposée pour faire face à la diffusion des résistances aux traitements combinés à base d’artémisinine qui compromet les progrès de la prévention et de l’accès aux soins.

En 2018, pour la troisième fois depuis 2013 et dans la perspective du nouveau cycle de financement du Fonds mondial, l’Initiative 5% renouvelle son engagement à mobiliser de l’expertise technique de haut niveau auprès l’Initiative régionale de lutte contre la résistance à l’artémisinine (RAI) dans le but d’éliminer le paludisme dans le Grand Mékong