Limiter la vulnérabilité des adolescents et des jeunes filles

Pour limiter la vulnérabilité des jeunes face au VIH/sida, les projets financés par l’Initiative 5% visent à placer les adolescent·e·s et les jeunes filles au cœur de leur prise en charge en les éduquant à la santé sexuelle et reproductive et en les sensibilisant.

Contenu du bloc

La forte prévalence du VIH chez les adolescent·e·s et les jeunes filles s’explique par:

  • un manque de connaissance du virus et des facteurs de transmission
  • des dépistages peu fréquents et des mesures préventives méconnues
  • des contextes socioculturels où subsistent des tabous sur la sexualité
  • des inégalités de genre très marquées,
  • des protocoles nationaux de prise en charge, des services de santé et des structures de soins, peu adaptés aux jeunes

Les parcours éducatifs et la formation des différents acteurs en santé doivent être adaptés pour que la santé sexuelle des adolescent·e·s et des jeunes filles soit intégrée aux dispositifs de prévention et de soins.

Inclure les jeunes dans la prévention

Certains acteurs de la lutte contre le VIH mettent les jeunes au cœur de leur projet de prévention et de sensibilisation, et les responsabilisent dans leur propre prise en charge: l’éducation par les pairs ou la pair-éducation. L’association Solthis en fait le cœur de son projet JADES, financé par l’Initiative 5%. Formé·e·s pour intervenir sur les questions de santé sexuelle et reproductive, les jeunes sensibilisent leurs camarades, à l’école et ailleurs. Les échanges réalisés en dehors du cadre scolaire favorisant une meilleure assimilation des informations.

 

Contenu du bloc

Mali et Niger - Sensibiliser grâce à la pair-éducation

En Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, plus de 100 000 jeunes sont infectés par le VIH chaque année. Deux sur trois sont des jeunes filles. Pour agir face à l’ampleur de la situation, le projet JADES mise sur une sensibilisation pensée avec et pour les jeunes.

Titre du bloc
ALLER PLUS LOIN