La santé mondiale, un engagement français

Au cours des précédentes décennies, la France s’est distinguée par son engagement conséquent dans la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, notamment à travers sa contribution au Fonds mondial et la promotion de la santé maternelle et infantile, particulièrement à travers le Fonds français Muskoka. L’engagement politique et financier de la France dans les fonds multilatéraux se poursuit à un niveau très élevé, avec environ 700 millions d’euros par an depuis 2013. La France plaide parallèlement en faveur d’un élargissement de la base des donateurs publics et privés. Ce sera l’un des enjeux de la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial qu’elle accueillera à Lyon en 2019.

Titre du bloc
Une stratégie renouvelée
Contenu du bloc

La santé est à la fois une condition et un outil du développement humain et économique. Les maladies, la sécurité sanitaire, la recherche, les innovations ou la part croissante de l’industrie de la santé dans l’économie mondiale font de la santé un enjeu majeur pour la France.

Son action s’est distinguée depuis plusieurs années par:

  • son engagement dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme (Fonds mondial);
  • la promotion de la santé maternelle et infantile : financement du fonds français  Muskoka à hauteur de 100 millions d’euros par an pour la période 2011-2015, et sa contribution à GAVI, l’Alliance pour les vaccins;
  • la conduite d’un plaidoyer en faveur de la couverture santé universelle (CSU);
  • l’innovation en santé: elle est le premier contributeur d’UNITAID avec plus de la moitié de son financement (100 millions d’euros en 2016);
  • l’attractivité de son système pour la santé et l’excellence de sa recherche scientifique et médicale.

La santé constitue donc un axe majeur de l’action de la France au niveau international et a fait l’objet d’une grande consultation associant société civile, ministères et agences publiques; qui ont élaboré ensemble une stratégie en santé mondiale pour la période 2017-2021. L’ambition de cette stratégie renouvelée est de relever les grands défis de la santé dans le monde en s’appuyant sur les valeurs et le savoir-faire français, selon les principes directeurs suivants :

  • l’approche par les droits,
  • la promotion de la santé à l’échelle universelle, notamment par la lutte contre toute forme d’inégalité,
  • l’appropriation par les pays,
  • l’attractivité et l’influence françaises, notamment en matière de formation, de recherche et d’innovation en santé.

Par une approche intersectorielle, pluri-acteurs, coordonnée et concertée, et une vision transversale de renforcement des systèmes de santé, cet engagement renouvelé doit permettre d’accompagner les pays dans la mise en place de la couverture santé universelle.

 

Titre du bloc
Ses priorités pour la période 2017-2021
Contenu du bloc

La France a adopté une stratégie en santé mondiale pour les années 2017 – 2021, basée sur une approche transversale et poursuivant 4 objectifs:

  • 1. Renforcer les systèmes de santé tout en luttant contre les maladies

Promouvoir des systèmes de santé accessibles, pérennes, résilients et de qualité, afin d’atteindre la Couverture Sanitaire Universelle, selon une approche intégrée de la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles.

  • 2. Accroitre la sécurité sanitaire au niveau international

Lutter contre les maladies émergentes et promouvoir la mise en œuvre du Règlement sanitaire international, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et dans une approche One Health.

  • 3. Garantir la santé des populations

Prévenir, traiter et prendre en charge les femmes, les enfants, les adolescent·e·s, les jeunes et les personnes en situation de vulnérabilité.

  • 4. Promouvoir l’expertise, la formation, la recherche et l’innovation françaises

Mobiliser l’expertise française et francophone, soutenir des fonds innovants et former des ressources humaines adaptées aux systèmes de santé de demain.